exposition dans le cadre de la résidence croisée

Maus Habitos / artiste en résidence,

Porto, mi-Juin/mi-Juillet 2016.

Ces deux totems ont été réalisés au départ de Clermont-Ferrand pour celui de droite et à la sortie de Porto pour l'autre.

 

Reprenant des éléments sculpturaux emblématiques des deux villes (le pneu pour Clermont, le cerclage de barrique pour Porto).

 

Ils sont orientés l'un vers l'autre, l'espace qui les sépare, celui du voyage, devient un trajet pour atteindre la résidence et en partir.

 

Entre ces deux photos c'est la résidence qui a pris forme et toutes les pièces qui y ont été créées.

 

Ils ont été laissés sur place.

«Clermont». Tirage argentique, 21x30cm 2016.

«Porto». Tirage argentique, 21x30cm 2016.

Cette pièce activée par le public met en avant le lien d'interdépendance généré par l'alcool et ses différents contextes de partage. Ici on ne peut déguster qu’à 5 personnes, en synchronisant son geste avec celui des autres.

 

Le statut de sculpture et d’objet se trouve mêlé afin d’acter le geste et d’activer la sculpture.

 

Il y a au delà du simple partage, un cérémonial qui se met en place.

«Comme les cinq doigts de la mains»,  vin, verres, bois, métal, 170x12x23cm, 2016.

«Le roi malade», détails.

«Le roi malade», Tissus, résine de coulée, dé à jouer, marbre. Dimensions variables. Maus Habitos, Porto, 2016.

«Crépuscule» eucalyptus, céramique, marbre, acier. 190x100x100cm . 39x39x6cm Maus Habitos, Porto 2016.

«Crépuscule» détails.

«Les grandes cuillères» pin, dimensions variables. Maus Habitos, Porto 2016.

«Les grandes cuillères» détail.

>

<